Logo entreprise certifiée B Corp
Breaking news

Fiers de rejoindre la communauté
B Corp !

Comment mettre en œuvre les OKR au sein de votre entreprise ?

Synthèse du webinaire organisé le 18 janvier 2023 sur la méthode OKR (Objectives Key Results) et comment l'appliquer au sein de votre entreprise

Replay
62 min.

Dans cet article, nous allons vous présenter une synthèse du webinaire que nous avons organisé le 18 janvier 2023 sur la méthode OKR (Objectives Key Results) et comment l’appliquer efficacement au sein de votre entreprise.

Cette méthode, qui a été popularisée par Google, permet de fixer des objectifs de transformation d’entreprise clairs et mesurables et de suivre les résultats obtenus.

Nous avons eu l’honneur d’avoir comme intervenant phare pour ce sujet, Christophe Soufflet de l’entreprise Weldom. Dans cet article, nous résumerons les principaux points abordés lors de ce webinaire ainsi qu’une synthèse des conseils pratiques pour mettre en place les OKR dans votre entreprise. 

Banniere site

Agenda du webinaire

Le webinaire s’est déroulé autour des quatre temps forts suivants : 
  1. Présentation de la méthode OKR
  2. Principes de mise en place des OKR 
  3. Retour d’expérience : l’intégration et le déploiement de la méthode OKR chez Weldom 
  4. Questions et Réponses
En avant pour la synthèse ! 

Les OKR c’est quoi ?

OKR est une méthode de définition et de suivi des objectifs qui a été popularisée par des entreprises telles que Google, Intel et GE. Cette méthode consiste à définir des objectifs clairs et inspirants qui rendent concrètes la vision et la stratégie de l’entreprise, accompagnés de résultats clés mesurables permettant d’attester l’avancée et la bonne atteinte de ces objectifs. En fixant des objectifs clairs et ambitieux, la méthode OKR est une bonne façon d’aligner tous les collaborateurs sur les mêmes enjeux, avec une compréhension partagée des facteurs de succès. Elle permet également d’améliorer la communication et la collaboration au sein de l’entreprise. 

Les 4 bénéfices des OKR pour l’entreprise

  1. ALIGNEMENT : les OKR rendent les enjeux stratégiques prioritaires clairs et actionnables, et permettent de s’assurer que toutes les équipes sont focalisées sur ces mêmes priorités. 
  2. EFFICIENCE : en exprimant ces grands enjeux stratégiques associés à des marqueurs de succès clairs, les OKR facilitent la prise d’initiatives de la part des équipes en focalisant l’attention du management sur les résultats, plus que sur les moyens. 
  3. ENGAGEMENT : les OKR rendent les objectifs stratégiques faciles à comprendre, et aident les employés à comprendre le sens de ce qu’ils font au quotidien. 
  4. PRIORISATION : en rendant les objectifs stratégiques très clairs, les OKR rendent pragmatiques les discussions sur l’arbitrage des ressources, qui doivent de fait être consacrées à des projets qui contribuent le plus aux OKR identifiés. 

Il existe deux types d’OKR

  • Les OKR stratégiques, qui sont des OKR d’entreprise, qui sont transverses par nature, et qui sont généralement établis sur une période d’un an.
  • Les OKR opérationnels, qui appartiennent à une une entité spécifique (équipe, BU, direction…) selon la structure de l’entreprise, qui sont généralement établis sur une période de 3 mois.

Si vous souhaitez mettre en place les OKR à l’échelle de votre entreprise, commencez par les OKR Stratégiques.

Quels rôles et rituels associer aux OKR ? 

Deux rôles :

  • Le coach OKR (un pour toute l’entreprise), chargé d’animer les rituels et d’assurer la bonne appropriation de la méthode
  • Le porteur de KR (un pour 1 ou 2 KR), rôle de leader et de coordinateurs de toutes les équipes qui contribuent à « faire bouger » le KR, quelle que soit leur direction d’appartenance /

Deux rituels :

  • La KR Review pour challenger les KR : il est important de réaliser un examen régulier des objectifs clés (Key Results) pour s’assurer de leur pertinence au fil du temps. Ce rituel est généralement effectué tous les trimestres.
  • Le Standup OKR pour résoudre les problèmes : il est également recommandé de tenir ce petit rituel bimensuel  pour discuter des avancées et des obstacles rencontrés par les porteurs de KR, ceux qu’ils ne peuvent résoudre sans l’aide de leur direction. 
Replay
62 min.

Comment mettre en place les OKR ? Le retour d’expérience de Weldom.

Weldom est une entreprise en pleine évolution qui est en train de changer d’échelle. Elle se confronte aux défis de réaliser beaucoup de projets avec des équipes et des ressources limitées. Jusque-là, Weldom s’appuyait sur une matrice de notation pour prioriser les projets. 

C’est lorsque nos cousins de Leroy Merlin ont évoqué les OKR qu’ils déployaient que cela a paru opportun à Weldom de se lancer. C’est arrivé à un moment où Weldom était prête à évoluer dans ce domaine pour répondre à ce besoin de « changer d’échelle ». 

Comme souvent, les changements se propagent de haut en bas et c’est pourquoi Weldom a commencé par implémenter les OKR au niveau de la direction générale. Une fois convaincue, celle-ci a nommé des responsables pour chaque objectif prioritaire et a travaillé avec eux pour qu’ils se les approprient. En une seule après-midi, Weldom a ainsi élaboré les indicateurs clés et classé les initiatives associées.

Ensuite, ont été mis en place des rituels réguliers, notamment un rituel trimestriel (4 heures) pour évaluer les résultats obtenus et adapter les objectifs.

Les bénéfices pour Weldom ?

L’utilisation des OKR a permis à Weldom d’atteindre un niveau d’alignement sans précédent, d’abord au niveau de la direction générale puis au niveau des différentes directions. Cela a également entraîné une forte transparence grâce à un décloisonnement accru de l’information. Les employés ont été responsabilisés et cela a créé un rythme qui a permis de maintenir le focus tout au long de l’année. Les OKR ont eu un impact culturel non négligeable en nous aidant à passer d‘une culture de moyens à une culture orientés résultats, ainsi qu’à une culture d’amélioration continue et de visualisation de la performance. En 2022, Weldom a réussi à atteindre 70 à 100% de ses objectifs clés et à sécuriser 2/3 du chemin de sa transformation. Cela a également permis de relier les investissements et les projets à des initiatives clés de l’entreprise. C’est un résultat jamais atteint auparavant ! 

Des pistes d’amélioration ?

Lorsque les objectifs clés ont été définis, certains d’entre eux se sont avérés plus axés sur les moyens que sur les résultats, ou pas suffisamment centrés sur les clients. C’est un biais que nous nous efforçons de corriger. Nous nous sommes également rendus compte de l’importance de se poser la question des dépendances avant de se lancer, et de continuer à évaluer les projets au fur et à mesure de leur avancement afin supprimer les objectifs ou les initiatives qui ne seraient plus pertinents. Prioriser, c’est surtout supprimer des choses !

Quels axes de travail pour l’année 2023 ?

Nous allons faire évoluer notre rituel mensuel de résolution de problème pour ne mettre à l’ordre du jour que les KR qui ont une réussite à célébrer ou un problème à résoudre, afin d’éviter que celui-ci ne devienne qu’une simple revue mécanique des KR comme ce fut le cas en 2022. Les OKR seront systématiquement cascadés dans tous les rituels de gestion du quotidien avec les équipes, affichés en digital pour tous sous la forme d’un management visuel simple, et déclinés au niveau opérationnel dans une direction qui reste à définir. 

Questions/Réponses notoires

Combien d’OKR  pour Weldom ? 

Lors de la première année, il y avait 15 objectifs clés et 41 indicateurs de performance, ce qui était considéré comme trop ambitieux pour la taille de l’entreprise. En 2023, Weldom a réduit la quantité de moitié en raison des limites liées aux équipes.

Le nombre de KR que vous avez dépend avant tout du nombre de personnes dont vous disposez pour les piloter ! 

Comment favoriser l’adoption des OKR ? 

Il est important de promouvoir les OKR car ils ne sont pas toujours perçus comme « sexy » et peuvent rebuter en raison des acronymes anglophones. Il s’agit de les adapter pour les rendre plus accessibles et de mettre en avant les bénéfices qu’ils peuvent apporter pour résoudre les problèmes que l’entreprise a rencontré pendant des années.

Culturellement, il peut être difficile de viser haut, et pourtant cela peut être motivant. Selon la loi de Pareto, atteindre 80% des objectifs est plus gratifiant que de se concentrer sur les 20% restants. 

Comment faire la différence entre KPI et OKR ?  

Il peut sembler difficile de faire la distinction entre les indicateurs de performance (KPI) et les objectifs clés (OKR).

Prenons l’image d’un voyage en voiture de Paris à Marseille. Les KPI seraient alors des « indicateurs de production », tels que la vitesse moyenne et le niveau de carburant etc … indiqués sur le tableau de bord.

Les OKR, quant à eux, peuvent être comparés à un GPS qui vous aide à choisir le chemin à suivre, à décider de faire des pauses ou des détours.

Faites attention à la manière dont les KPI et les OKR sont utilisés et à ne pas les confondre ! Les KPI sont utilisés pour suivre la performance du quotidien (le « business as usual »), tandis que les OKR sont utilisés suivre l’atteinte de grands enjeux de transformation. 

Au final, les OKR, c’est plutôt une mode lancée par les consultants ou quelque chose de vraiment utile ? 

Oui c’est utile !

Les OKR permettent de maintenir l’alignement des objectifs de l’entreprise malgré les nombreux défis auxquels elle est confrontée.

Les entreprises, quelle que soit leur taille, peuvent être des lieux de pouvoir, d’influence et de tension. Les OKR ont un effet très positif en alignant les objectifs de l’entreprise et en augmentant l’engagement des employés. 

Si vous avez des difficultés à passer de l’intention à l’action, essayez les OKR ! La méthode n’est pas réservée aux grandes entreprises tech comme Google 🙂

Une question ?
vous répond
(n'hésitez pas)
Pour aller plus loin >
Twitter
LinkedIn
Pour accéder au contenu, remplissez le formulaire.
Puis direction … votre boîte mail!
Nous contacter

Une question, un projet ? C’est ici !

Logo Suricats Consulting
Écrire à
Il reste des places à notre formation inter-entreprises au Design Thinking du jeudi 31 mars 2022.