Meetup des confinés #3

Post Covid-19 : quel bilan? Quel futur souhaitable?

Compte-rendu du meetup « Design Fiction » du 19 mai 2020

Avec la crise du Covid-19, autour de moi, qu’est-ce qui a disparu et que je ne veux pas revoir? Qu’est-ce qui est apparu et que je veux garder? Que va-t-on mettre en œuvre dans nos organisations, dans nos sociétés? Ce sont les thématiques que nous avons abordées avec nos participants lors de notre dernier Meetup des confinés du 19 mai dernier. Ce meetup a pris la forme d’un exercice de design fiction au travers de la lecture en séance de deux courtes histoires d’anticipation, invitation à la réflexion personnelle et à l’échange.

Nous sommes beaucoup à penser et même espérer qu’après le coronavirus, les choses ne reviendront pas à l’anormal. Le confinement a chamboulé notre quotidien, a redéfini nos organisations professionnelles, a effacé la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle et a permis à de nombreux citoyens de prendre conscience que nous pouvions vivre autrement, travailler autrement, consommer autrement et protéger notre planète.

#1. Constats et leçons tirées du confinement :

En avance de phase, nous avions demandé aux participants de réfléchir à deux questions qui ont rythmé la première partie de nos échanges.

Avec la crise du Covid-19, autour de moi :

Ensemble, nous avons tiré les leçons de cette période si particulière dont voici un extrait.

Je ne veux plus revoir

  • Des règles rigides dans l’organisation des journées de travail
  • Les règles strictes à propos du télétravail
  • Les transports et les heures de pointe
  • L’embarras à évoquer ses contraintes familiales
  • Les mauvais restaurants et les selfs d’entreprise

 

Je garde

  • Plus de télétravail
  • On prend le temps
  • On fait avec ce que l’on a
  • Faire preuve de solidarité
  • Une forme de confiance et de tolérance
  • L’attention à l’autre en tant qu’être humain d’abord, avant le rôle
  • La part de responsabilité et d’engagement de chacun
  • Retour à l’essentiel
  • Retour à ce que j’avais mis de coté
  • Moins de bruit, moins de pollution, moins de voitures
  • Les meetups en ligne!

#2. Expérimentation du Design Fiction

Dans un deuxième temps, et au travers du Design Fiction, avons invité nos participants à se projeter sur ce à quoi pourrait ressembler le monde dans 5 à 10 ans, après la crise du Covid … En racontant aux participants deux histoires courtes, nous avons ainsi pu créer et alimenter le débat.

La première histoire projetait les participants dans un monde où les déplacements zéro carbone sont la norme. Au travers d’une écriture épistolaire, « 3 vœux pour un futur sans carbone », Joséphine retraçait l’histoire de Zoé, une jeune femme, qui, en soufflant sa 26ème bougie, fait des vœux un poil particuliers…

Voici un extrait :

 

« En soufflant sur mes bougies, mon premier vœu c’est celui-là : fini les embouteillages, fini la cohue dans les transports en heure de pointe, fini la voiture, bref fini le bruit. Et parce que l’un ne va pas sans l’autre, voici mon deuxième vœu : fini la pollution due aux trafics routier et aérien, ainsi qu’à l’industrie. (…)

Voilà, nous sommes le 12 mai et aujourd’hui je souhaite que l’on ne gâche pas tout, que tout ça ne reste pas qu’une parenthèse vite oubliée et écrasée par les plans de relance économique. »

 

10 ans plus tard, nous la retrouvions dans un monde qui signait la mort des transports aériens, des voitures, des grands conglomérats, où les déplacements des citoyens deviennent de vrai voyages, longs et respectueux de notre planète, où le télétravail est la norme et les collaborateurs sont libres de travailler et se retrouver où ils le souhaitent, où les entreprises sont re-localisées, les grandes villes remplacées par des réseaux de communautés et où le service civique se résume à aider son prochain à se déplacer…

Après lecture, 80% des participants ont voté « souhaitable » à ce futur. Rassurez-vous, il n’y avait pas de bonnes ou de mauvaises réponses, simplement des ressentis.

Ci-dessous quelques réactions des participants :

« Souhaitable !! »

« Souhaitable pour la plupart des aspects présentés. »

« Souhaitable mais tout je ne suis pas sûre. »

« Je demande à voir. »

« Revivre le XIXème siècle bof. »

« Pas vraiment souhaitable d’un point de vue transformation sociétale. »

« C’est une question qui se traduit dans une belle diversité de sujets : philosophie, technologie, industrie, écologie, politique… »

 

En nous racontant la deuxième histoire, Margaux projetait nos participants 10 ans après Covid-19 et exposait les changements économiques et sociaux qu’a subi la France. Entre consommation frugale, conscience environnementale et économie circulaire, le maillage des entreprises s’est reconstruit autour de valeurs fortes portées par les citoyens de 2030. De la manière de travailler à la manière de vivre, 

On vous laisse plonger dans cet univers, reflet d’un futur plausible, autour de quelques extraits.

“Les jeunes aussi ont changé la donne : avant, la reconnaissance sociale passait par une belle maison, un haut salaire, un bon métier, des voyages au bout du monde et des vacances au ski. Aujourd’hui, ma fille ne réfléchit plus de cette manière : elle cherche en permanence à démontrer qu’elle s’implique pour le bien commun, qu’elle veille à la pérennité de la planète, et surtout elle est attentive à son équilibre personnel.”

“Vinted est devenu le numéro 1 du prêt à porter. Ils ont maintenant pignon sur rue, ils récoltent nos vieux vêtements, et soit les remettent au goût du jour, soit s’en servent pour en créer de nouveaux. Une vraie économie circulaire autour de l’habillement, qui semble-t-il impacterait directement l’industrie du coton.”

“La révolution frugale est en marche et elle n’est pas près de s’arrêter ! Plusieurs débats citoyens sont actuellement en cours avec comme objectif de revoir la devise républicaine et la transformer en « Liberté, Égalité, Frugalité ». Une façon efficace de faire de la frugalité, le nouveau pilier de notre société rénovée.”

Après la lecture de la fiction de Margaux, 80% des participants ont également voté comme « souhaitable » ce futur. Avec les quelques remarques / pistes de réflexion suivantes :

 

« La Fraternité, une condition préalable à ce futur ? »

« Souhaitable et ça demande des changements personnels courageux. »

« Souhaitable et on garde la fraternité, oui. »

« Être frugal c’est être fraternel. »

« Frugalité est une conséquence, souhaitable, nécessaire… mais pas un moteur. »

« La notion du temps, il me semble, sera modifiée. »

« Intéressant et souhaitable … je préfère aussi la fraternité à la frugalité, pas forcément « sexy » mais peut être une condition devenue nécessaire à une autre fraternité qui reste trop souvent un mot affiché 😉 remettre du sens… »

« Je ne crois pas que l’État puisse être le moteur. »

« Attention tout de même à ne pas conserver les biens trop longtemps, car pour qu’une économie soit vraiment circulaire, il faut que le bien « à recycler » ne soit pas trop « dépassé » par rapport au produit qui le remplace. Sinon moindre recyclage et ajout d’autre matières premières pour compléter. »

« Pour moi plus accessible que le premier scénario si nous changeons notre hubris. »

« Fraternité, condition du respect mutuel et des besoins des autres, de l’attention aux autres, à notre planète… »

 

Encore merci à tous les participants, restez connectés nous vous donnerons très très vite rendez-vous pour de nouveaux meetups en ligne !

Concernant les textes écrit en mode Design Fiction, vous pourrez retrouver leur version intégrale en ligne cet été !

Toute l’équipe qui a préparé et animé ce meetup :

MARGAUX
Speaker
bernard
BERNARD
Speaker
AMBRE
Organisatrice
Joséphine
JOSÉPHINE
Organisatrice
geoffrey
GEOFFREY
Organisateur

© SURICATS Consulting 2020 - Conseil en transformation digitale