Meetup des confinés #2

APRÈS LA BASCULE EN TÉLÉTRAVAIL, QUEL RÔLE POUR LE MANAGER ET COMMENT PRÉPARER L’APRÈS?

Compte rendu du meetup en ligne du 29 avril 2020 – Manager en télétravail

Comment retrouver les repères pour les managers en télétravail qui ne l’avaient pas envisagé jusque-là ? Comment préparer au mieux la reprise et le déconfinement à partir du 11 mai après cette période unique ? C’est ce que nous avons vécu pendant le meetup des confinés #2 du 29 avril 2020 avec Suricats.

Lorsqu’on parle de manager, on fait référence à la première ligne de management dans la hiérarchie classique, en dessous de laquelle il y a uniquement des opérationnels. Nous nous sommes adressés à ces personnes, qui voient leur rôle changer et qui doivent adopter une nouvelle posture et de nouvelles dynamiques pour assurer la productivité et le bien être des collaborateurs.

Dans le contexte qui a précédé le covid-19, 50% des managers se disaient favorables au télétravail, sans forcément le pratiquer ou l’encourager dans l’entreprise. Les 50% restants n’y étaient au contraire pas favorables et ont été contraints pendant la crise sanitaire, à réorganiser le mode de travail de leurs équipes.

Nous avons identifié trois points « difficiles » pour les managers pour lesquels il faut s’interroger et trouver des solutions :

Chez Suricats et chez nos clients nous avons mis en place 4 réponses concrètes pour aider à dépasser ces points difficiles :

#1. Poser son étoile et ses obsessions

L’étoile représente la raison d’être de l’équipe, elle sert à être guidé. Ce sont uniquement quelques mots ou quelques phrases qui visent l’essentiel afin de clarifier les sujets plus importants, ceux pour lesquels on ne transige pas. Il faut pour cela utiliser les questions de contrôle : est-ce que ça m’aide à arbitrer ? Est-ce le discours de l’étoile percute dans la tête de la personne que je cherche à recruter ?

Il faut ensuite voir quelles sont les « obsessions » qui nous aident à faire des choix, qui nous font changer. Et si on ne respecte pas l’obsession, carton rouge 😊 Par exemple, notre obsession chez Suricats est le collectif. Or, en début de confinement, les dirigeants ont pris certaines décisions « en chambre », sans consulter le collectif. Après s’être fait rappeler à l’ordre, ils ont ouvert les discussions. L’étoile et les obsessions permettent de donner un cadre, de favoriser l’autonomie des équipes dans ce cadre.

Ce sont des sessions de travail qui sont animées par le manager en télétravail. L’essentiel n’est pas le résultat mais les discussions franches et éclairantes qui ont lieu entre les membres de l’équipe.

#2. Jouer le rituel de l’abandon

Le rituel de l’abandon consiste à afficher un trou noir au mur (! euh, virtuel le trou noir, bien entendu) pour que chacun vienne poser ce qu’il voudrait abandonner en termes d’activités dans l’équipe. Pour les managers c’est souvent facile de prioriser mais c’est très difficile d’abandonner vraiment ce qui n’est plus prioritaire. C’est un vrai exercice de libération de la parole (difficile, la première fois) . Il faut se également gérer le deuil des équipes qui devront abandonner certains sujets qui leur tiennent à cœur. Cet exercice permet de mieux se concentrer ensuite sur ce qu’on a priorisé.

#3. Faire des retours individuels hebdomadaires

Il est important d’avoir une prise de contact individuelle hebdomadaire du manager en télétravail au collaborateur en one2one (sms, email, appel). Ça peut paraître une évidence mais il n’est pas toujours facile pour les managers d’être rigoureux dans cette pratique. Si les équipes sont trop nombreuses, il y a toujours quelqu’un de légitime dans les équipes pour porter une partie de ce rituel de contact et prendre des nouvelles, il faut donc déléguer sans hésiter lorsque c’est possible.

Chez Suricats, les partners ont délégué cette action aux Entrepreneur Managers (EM) Suricats pour qu’ils aient une discussion avec les collaborateurs sur leurs missions, leur quotidien ou leurs petites victoires. Ça fait grandir et ça rassure ! 

Ce que nous avons appelé le « bonus » représente une prise de température des collaborateurs pour se renseigner sur leur manière de vivre la situation actuelle ainsi que sur leur bien-être. Pour cela, Maëva, la suricatalyseur de la tribu, a créé une planche graphique représentant des suricats et leurs différents états d’âme. Elle a ensuite demandé au collectif d’indiquer comment ils se sentaient ce jour-là, en choisissant le suricate qui représentait au mieux leur ressenti. La prise de température du 23 avril a montré que 6 Suricats se sont positionnés sur le dessin numéro 8 (« rincés par cette période »), dont 3 qui ont indiqué uniquement le chiffre 8 ! Ces 3 Suricats ont été donc appelés et ça nous a permis de détecter les gens qui vivaient mal la situation du moment.

Nous allons dans cette deuxième partie, parler de la réouverture, du déconfinement, de la période qui commence à partir du 11 mai et qui va durer pendant quelques temps. Ce sera une période différente de la réalité que nous avons connu jusque-là, un temps d’adaptation avant un retour à une…nouvelle réalité !

Côté Suricats, nous voyons trois points d’attention :

Pour répondre à ces difficultés, nous envisageons quelques futures pratiques, qu’il faudra tester et approuver :

#1. Le télétravail reste le mode nominal et on garde les rituels de confinement

Chez Suricats nous avons fait le choix de garder le télétravail comme mode nominal de travail jusqu’à fin août (et on s’autorise à faire des améliorations si la situation sanitaire s’améliore). Nos locaux seront ouverts uniquement quelques jours par semaine en limitant le nombre de collaborateurs dans les locaux et dans le respect des règles sanitaires. Il est important que les collaborateurs soient rassurés sur les conditions de la réouverture et la présence physique dans les locaux ne sera pas imposée. Elle sera uniquement utilisée en cas de besoin exprimé des collaborateurs (besoin de voir des gens, besoin de travailler en équipe etc).

Nous gardons les rituels à distance mis en place pendant le confinement et qui nous sont chers aujourd’hui … les standups quotidiens, les suricats TV et les suri-vendredi à distance qui ont pris une toute nouvelle forme : pendant le confinement nous avons lancé un concours de tartes aux fraises maison dont l’assemblage devait être fait en live sur Teams !

#2. Accompagner la sortie du chômage partiel en reconnectant les salariés maintenant

Les collaborateurs qui sont au chômage partiel sont réintégrés de manière progressive au collectif. Il faut absolument soigner la réintégration et prévoir un vrai rituel d’accueil pour recréer une cohésion d’équipe entre des personnes qui ont eu des vécus très différents. Chez Suricats, nous avons fait le choix de ne pas déconnecter les collaborateurs des rituels de communication, ils ont donc participé régulièrement aux rituels, sur la base du volontariat. La reconnexion est facilitée.

#3. Se projeter dès maintenant dans l’après : offre conso responsable

 Les salariés se questionnent sur le sens de leur travail, ils ont envie de se projeter dans le monde d’après, par exemple sur des questions de changement dans notre manière de consommer. Nous réfléchissons sur le monde d’après en travaillant sur la certification Bcorp de l’entreprise Suricats et également en utilisant le design inclusif. On utilise des personas extrêmes pour penser des services adaptés, qui se révèlent souvent très efficaces pour des personas plus habituels. On peut également dire que la situation Covid-19 est une situation extrême, dont les ajustements qu’elle nous impose sont potentiellement très utiles par temps plus calme ! Nous appliquons par exemple cette technique de design sur des sujets clients autour de la consommation alimentaire avec des personas extrêmes très soucieux sur le plan sanitaire. Nous travaillons ainsi la résilience, l’anti-fragilité de l’entreprise et de ses offres et on nourrit également la recherche de sens de nos collaborateurs.

Toute l’équipe qui a préparé et animé ce meetup sur le rôle du manager en télétravail :

Margaux
MARGAUX
Speaker
Bernard
BERNARD
Speaker
Ambre
AMBRE
Organisatrice
Joséphine
JOSÉPHINE
Organisatrice
Geoffrey
GEOFFREY
Organisateur