Qu’est-ce que Lean Canvas?

Le Lean Canvas, une variante du Business Model Canvas : template, définition et explications, on vous dit tout!

Sabrina
Sabrina Maachi-Sanchez
Lecture 6 min.

Le Lean Canvas a été mis au point par un entrepreneur américain : Ash Maurya qui lui-même s’est inspiré d’une autre variante de Canvas : le « Business Model Canvas » (BMC) créé par Alexander Osterwalder et Yves Pigneur.

Le mot « Lean » consiste à éliminer ce qui n’apporte pas de valeur, donc le Lean consiste à éviter le gaspillage, et le mot anglais « Canvas » qui veut dire trame vient du mot français Canevas (grosse toile). Tout comme une trame qui guide notre aiguille lorsqu’on fait de la broderie, le Lean Canvas est en quelque sorte la trame qui va guider la définition de notre projet ou de notre idée tout en éliminant ce qui n’apporte pas de valeur.

Cet outil, qui se marie bien à la méthodologie Lean Startup*, permet de structurer et résumer notre idée en une seule page A4. 

Le Lean Canvas se présente sous la forme d’un tableau, on y trouve 9 cases qui ont pour but de décrire les différentes hypothèses de notre idée.  

L’avantage de ce format, c’est qu’il est facile à partager (on imagine bien un grand poster collé au mur), permet d’avoir un aperçu visuel rapide et met en avant les principales informations.

Exemple de Template Lean Canvas
Template Lean Canvas

* « Lean Startup : consiste à itérer, pour accumuler des connaissances, afin de construire progressivement un produit, un service ou une expérience satisfaisante pour le client et le modèle de création de valeur associé. », Yves Caseau, L’approche Lean pour la Transformation Digitale.

Décrypter le Lean Canvas

L’objectif du Lean Canvas c’est bien de pouvoir documenter une idée ou un projet en une seule page.

Cet outil permet également de nous interroger sur les éléments essentiels qui vont délivrer de la valeur à nos clients.

Le tableau se découpe en 2 grandes parties :

  • La partie de gauche se focalise sur le produit
  • La partie de droite porte sur le marché

Si l’on décrypte chacune des cases :

  1. Le problème: Vous devez vous poser la question : Quel est le problème que vous cherchez à résoudre ? Il est important de bien identifier le problème que l’on va résoudre pour notre cible.
  2. Segments de clientèles : Quelle est la cible de votre produit ? Qui va en bénéficier ?

Attention : il est important d’être précis lorsque vous définissez la cible car le but, in fine, est bien de faire tester votre produit ou offre. Donc attention à ne pas prendre une cible trop large.  

  1. Proposition de valeur unique : Quelle est l’offre qui va pousser vos prospects à devenir des utilisateurs de votre produit ? La proposition de valeur est une phrase assez courte qui doit résumer le bénéfice que vous apportez à votre cible.
  2. Solution : Quelle est la solution qui va permettre de résoudre le problème que rencontre votre cible ? La solution peut être une hypothèse, une description de fonctionnalités et pas forcément une description détaillée d’un produit ou d’un service.
  3. Canaux de distribution: Quels sont les canaux que vous allez utiliser pour entrer en contact avec vos utilisateurs et faire connaître votre produit ? Par exemple, cela peut-être via les réseaux sociaux, la presse, etc…
  4. Sources de revenus : Comment allez-vous gagner de l’argent ? Quel est le modèle économique ?
  5. Coûts : Quels sont les coûts de fabrication de votre produit/offre ? Quels sont les coûts fixes, variables ? Il est important d’avoir une idée des postes de coûts.
  6. Indicateurs de performance: Quels sont les indicateurs que vous allez suivre pour mesurer votre capacité à délivrer de la valeur à vos clients ? Les indicateurs doivent être simples et efficaces, ne cherchez pas à créer une usine à gaz avec beaucoup d’indicateurs, 2/3 indicateurs sont suffisants pour commencer.
  7. Avantage compétitif:  En quoi votre produit/offre est incontournable ? L’avantage compétitif est l’atout qui vous permet de valider le couple produit/marché plus rapidement que les inévitables concurrents.

 

Ce que met en avant le Lean Canvas, c’est que chacune des cases sont intimement liées : une réponse modifiée dans une case, c’est tout le reste qui change : une nouvelle cible peut impliquer de nouveaux canaux de distribution, un nouveau problème peut impliquer une nouvelle proposition de valeur et ainsi de suite… Donc, veillez-bien à garder une cohérence d’ensemble lorsque vous remplissez les différentes hypothèses de votre Canvas.

Comment et quand utiliser le Lean Canvas ?

Comment s’y prendre ?

 Seul ou à plusieurs, autour d’une idée ou d’un projet, vous pouvez remplir votre Canvas imprimé sous un format A0 par exemple.

C’est parti !  Dédiez 20/30 min de votre temps à la complétude de votre Canvas, plus si besoin. Mais n’oubliez pas que le Lean Canvas est un processus itératif ! En effet, les hypothèses rédigées à un instant T doivent être testées, challengées, investiguées afin de les transformer en affirmation. Il est donc normal de faire plusieurs allers/retours sur ce Canvas, ne cherchez pas à avoir toutes les réponses en une seule fois.    

Si vous êtes en équipe, nous vous conseillons d’utiliser des post-its, une idée = 1 post-it, avec 3-5 post-its maximum par case afin de faciliter la lecture.

 

Quand ?

À tout moment, il n’y a pas de règle spécifique : dès que vous avez une idée, un projet sur lequel vous êtes en train de travailler, ou bien un projet qui était archivé et qu’on souhaite ressusciter …

 

A distance ?

Vous vivez à nouveau le télétravail et vous souhaitez néanmoins faire émerger de nouveaux projets, nouvelles idées mais à distance ? Il existe plusieurs outils qui vous permettront d’y arriver :

#Mural : https://mural.co

Outil collaboratif relativement simple d’utilisation : à l’aide des post-its digitaux, il est facile de déplacer, modifier, supprimer, organiser et prioriser des idées et tout ça en étant plusieurs à distance ! Au préalable, il faudra créer le tableau, ou bien importer une image du Lean Canvas.

#TUZZit : https://www.tuzzit.com/fr/canevas/business_model_canvas

TUZZit est un tableau blanc collaboratif en ligne qui vous aide à développer votre projet/idée grâce au visuel du Lean Canvas.

#Canvanizer : https://canvanizer.com

Avec Canvanizer, vous avez la possibilité de choisir plusieurs types de templates (Business Model Canvas, Feedback Canvas, Open Innovation Canvas etc …). Vous pouvez interagir à plusieurs, et tous les changements réalisés par chacun des utilisateurs sont synchronisés sur le Lean Canvas.

 

Et une fois que le Lean Canvas est rempli ?

Maintenant que toutes les cases de votre Lean Canvas sont remplies, se pose la question : Que doit-on faire ?

La réponse est relativement simple : vous devez faire tester vos hypothèses afin de vérifier que votre idée, produit ou projet est viable :

  • Identifiez les early adopters (pionners) : les personnes susceptibles d’adhérer en premier, et avant les autres, à votre produit
  • Écoutez leurs retours
  • Modifiez vos hypothèses en conséquence
  • Confrontez à nouveau votre produit aux utilisateurs  
  • Écoutez les retours des utilisateurs
  • Puis créez des MVP

Quels sont les avantages de cette méthode ?

Le Lean Canvas permet :

  • De transformer n’importe quelle idée en un projet concret
  • De se poser les bonnes questions et dans le bon sens
  • De se mettre à la place de l’utilisateur final
  • D’obtenir une synthèse de l’essentiel, et donc de ne retenir que ce qui est utile
  • De donner un état d’avancement sur les hypothèses liées à un projet
  • De donner une vision d’ensemble sur le fonctionnement d’une offre ou d’un produit qui s’affine par itérations successives.

Lancez-vous rapidement dans l’action, en allant chercher vos utilisateurs cibles ou early adopters. Faites tester vos hypothèses : « Seul un processus itératif d’essais – d’erreurs au contact du client va permettre de faire émerger les expériences (…) qui permettront de réduire l’incertitude » *

*Yves Caseau, L’approche Lean pour la Transformation Digitale

Une question ? Un projet ? Parlons-en !

Notre expert

Sabrina
Sabrina Maachi-Sanchez
Experte Lean Startup

Découvrez nos dernières publications