Quels sont les 10 critères à vérifier sur son site internet en 2020 ?

Suricats Consulting dévoile la checklist de son "Suriscan".

Au sein de la tribu nous aimons ajouter le préfixe « Suri » à pas mal de nos activités, rituels et outils. Si on vous décrypte donc ce qui se cache derrière le SuriScan cela donne : méthodologie outillée d’évaluation de la maturité d’un site Internet. SuriScan c’est plus accrocheur non ?

Dans le détail, c’est notre « check-up web » de bonnes pratiques d’un site web : capacité de référencement, temps de chargement, basiques de sécurité… 10 critères à vérifier qui vous permettront d’avoir en tête les optimisations critiques à mettre en place sur votre site internet immédiatement.

L’application de ces bonnes pratiques permettra le développement de l’audience de votre site internet par une meilleure indexation sur les moteurs de recherche.

Table des matières de notre checklist

Référencement - Les outils clés
Pour réaliser ce check-up, nous utilisons exclusivement des outils qui font autorité sur le marché et accessible à tous

1) Optimisation HTML – Adoptez un code HTML SEO-friendly

Afin d’optimiser vos pages pour le référencement sur les moteurs de recherche, pensez à vérifier que chacune d’entre elles contiennent à minima :

  • Une balise « title » unique de 60 caractères maximum et décrivant le sujet de la page
  • Une balise « meta-description » de 160 caractères maximum décrivant le contenu de la page
  • Une balise « canonique » déclarant l’emplacement d’origine de votre page afin d’éviter le DUST (Duplicate Content Same Text)
  • Une balise « hreflang » déclarant la langue de vos pages

Ces champs sont indispensables à avoir sur une page. Ils sont repris sur les pages de résultats des moteurs de recherche.

Comment vérifier simplement ma conformité avec ces bonnes pratiques de référencement ?
– Analysez votre code ou utilisez des outils de crawl (comme par exemple Screaming Frog ou OnCrawl)

2) Mobile friendly – Vérifiez que vos pages sont adaptées

Google pénalise fortement le référencement des sites non adaptés aux mobiles depuis fin 2017 et le lancement du « Mobile-first index » en France qui évalue un site internet sur sa version mobile plutôt que sa version « desktop ».

Pour vérifier ce critère, l’outil de test d’optimisation mobile de Google fait autorité.

– Tester la facilité d’utilisation et de consultation de vos pages sur un appareil mobile sur https://search.google.com/test/mobile-friendly et vérifiez que tout est OK.

Pour en savoir plus sur la conformité mobile : https://developers.google.com/search/mobile-sites

Référencement - Google Mobile
Illustration issue de https://developers.google.com/search/mobile-sites

3) Sitemap – Proposez toujours un plan du site à jour

Le sitemap (plan du site) répertorie les URLs d’un site et indique des informations complémentaires pour chaque page : date de la dernière modification, la fréquence de modification & l’importance relative de la page.

Vérifiez que votre site soit bien doté d’un sitemap à jour.

– Tout site qui se respecte se doit de disposer d’un « sitemap » à jour. Il se trouvera le plus régulièrement à la racine de votre domaine sous la forme d’un fichier XML nommé « sitemap.xml », le cas échéant votre fichier robots.txt devrait vous indiquer son emplacement.

Pour en savoir plus sur les sitemaps : https://support.google.com/webmasters/answer/156184

4) Robots.txt - Guidez les robots à découvrir votre site

Les moteurs de recherche ont peu de temps à consacrer à votre site internet. Le fichier robots.txt indique aux robots d’exploration des moteurs de recherche les pages ou les fichiers qu’ils peuvent ou ne peuvent pas demander à votre site pour les analyser (et les indexer !).

– Pour les aider à analyser les pages qui sont importantes pour vous, et à les référencer, vérifiez que votre site soit bien doté d’un fichier robots.txt ou mettez à disposition ce fichier à la racine de votre domaine.

Pour en savoir plus sur le robots.txt et le référencement : https://support.google.com/webmasters/answer/6062596

5) Erreurs 404 - Contrôlez constamment l’absence de pages 404

Quoi de plus frustrant pour un utilisateur de tomber sur des pages inexistantes après un clic sur un lien ?

Il est recommandé de détecter & de corriger rapidement ces erreurs afin d’éviter d’envoyer un mauvais signal sur l’état de votre site auprès des moteurs de recherche et de vos visiteurs.

Pour se prémunir de ces erreurs 404 sur votre site, vérifiez régulièrement leurs absences en analysant les codes de réponses des pages du site. Pour rappel :

  • 200 = OK
  • 301 / 302 = redirection : OK, si justifiée
  • 404 = NOK -> page introuvable

Comment vérifier l’absence de pages 404 sur mon site ?

– Analysez le code de réponses de l’ensemble des liens de vos pages avec des outils de crawl (comme par exemple Screaming Frog ou OnCrawl) ou via la Search Console de Google qui vous alertera lors de la détection d’erreurs sur vos pages. 

6) Vitesse d'affichage - Réduisez vos temps de chargement

Depuis le 9 juillet 2018, la vitesse de chargement des pages est un critère pris en compte par Google pour l’indexation et le référencement des sites. Gardez à l’esprit qu’un site « lent » est un site moins consulté.

Afin de s’assurer que votre site réponde correctement, les préconisations à suivre sont principalement :

  • La statistique FCP (First Contentful Paint) qui indique le moment où le premier texte ou la première image sont affichés doit être en dessous des 2 secondes.
  • La valeur Indice de vitesse (Speed Index) qui indique la rapidité avec laquelle le contenu d’une page est disponible doit être en dessous des 4,3 secondes.
  • La valeur Délai avant interactivité (Time to Interactive) qui correspond au temps nécessaire pour que la page devienne entièrement interactive doit se situer en dessous des 5,2 secondes.


Comment vérifier ces indicateurs sur votre site ?

– Lancer une analyse de votre site sur Google PageSpeed : https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/?hl=fr

Référencement - Temps de chargement
Un exemple de résultats de l'analyse d'un site sur l'interface PSI (PageSpeed Insights)

7) Structure d’URL – Structurez correctement vos adresses

Les URLs sont les chemins permettant à vos visiteurs d’accéder à vos contenus. Certaines règles existent afin de construire vos URLs de manière interprétable par tous. Quelques bonnes pratiques à vérifier simplement sur vos URLs :

  • Des répertoires explicites (intégrant des mots clés pertinents)
  • Des noms de pages/fichiers explicites (intégrant des mots clés pertinents)
  • Limiter au mieux la profondeur de la page (le nombre de niveaux de votre site)
  • Renoncez aux caractères spéciaux (par exemple les underscore « _ » )
  • Évitez les mots ou caractères qui n’apportent pas de sens à la compréhension du sujet de la page
  • Bannissez dans la mesure du possible les valeurs dynamiques/variables (par exemple ?page=7)

8) Certificat SSL - Vérifiez sa validité

La mise en place d’un certificat de sécurité SSL est un principe de sécurité de base. Il permet d’assurer une connexion sécurisée entre le serveur web et le navigateur.

Pour vérifier la présence d’un certificat SSL actif & correctement déployé, toutes vos pages devraient répondre avec le préfixe « https:// ».

– Des outils en ligne vous aideront à vérifier la validité et la correcte implémentation du certificat SSL comme : https://www.ionos.fr/tools/ssl-checker ou encore l’outil SSL Checker du site SSL Shopper

9) Données structurées - Respectez la nomenclature

Afin de permettre une meilleure interprétation des contenus de votre site par les moteurs de recherche, il est recommandé d’implémenter des informations normées pour certains type de contenus du site (format JSON) afin qu’ils s’affichent avec des fonctionnalités plus complètes dans les résultats de recherche.

Les premières données structurées à implémenter sur vos sites :

  • Article
  • Fil d’Ariane (Breadcrumb)
  • Logo
  • Champ de recherche
  • Produit (si approprié)
La liste complète des données structurées reconnues par Google : https://developers.google.com/search/docs/guides/search-gallery

 – Des outils en ligne vous aideront à vérifier la validité et la correcte implémentation de ces données structurées comme Google Structured Data.

Référencement - Données structurées
Exemple d'affichage enrichie sur Google des éléments respectant la nomenclature de données structurées

10) En-têtes de sécurité - Protégez simplement votre site web

Il est préconisé de mettre en place ces « en-têtes de sécurité  (Security Headers) »  pour protéger les données de votre site. C’est un premier paramétrage garantissant un minimum de sécurité sur la protection de vos données. Les en-têtes de sécurité standards à implémenter sont :

  • HTTP Strict Transport Security : force l’utilisation du https
  • Content Security Policy : protection XSS
  • X-frame-Options : protection contre les frames
  • X-content-type-Options : protection contre le sniffing
  • Referrer-Policy : informations sensibles pouvant être partagées entre sites
  • Feature-Policy : permet d’autoriser ou non l’utilisation de fonctionnalité du navigateur et l’utilisation des APIs

Comment vérifier si ces en-têtes sont présentes sur votre site ?

– On teste la présence des en-têtes de sécurité en soumettant son site sur https://securityheaders.com. Le résultat indiquera la présence ou non pour chaque en-têtes ainsi que les méthodes d’implémentation des en-têtes manquantes.

Référencement - Exemple de SuriScan
Illustration de nos Suriscans

Intéressant mais pas le temps ?

Suricats Consulting réalise des Suriscans régulièrement pour ses clients et nous serions ravis d’évaluer gratuitement votre site internet et son référencement. Il suffit de demander ! 

Kévin Dublanche
Rubik's cube du digital
Tags:

© SURICATS Consulting 2020 - Conseil en transformation digitale

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?