Le miroir connecté chez Suricats Consulting, un pont digital entre personnes et compétences 

On vous dit tout sur le dernier projet du lab d'innovation digitale de l'entreprise Suricats !

Dans un monde où les marchés évoluent à un rythme effréné, innovation rime de plus en plus avec croissance et performance. Toute organisation, qu’elle soit à but lucratif ou non, devrait pouvoir être dotée d’un espace entièrement dédié à l’innovation. En effet, tous les secteurs du primaire au tertiaire ont leur lot de découvertes à faire, que ce soit en termes de techniques, d’offres ou de fonctionnement interne.

Le lab Suricats

Chez Suricats Consulting, ce coin dédié à l’expérimentation se nomme le Lab, et outre les pinces coupantes et autres fers à souder qui en parsèment les murs, l’outil le plus important qu’il renferme se trouve en son centre : une table, autour de laquelle plusieurs membres du collectif se réunissent à intervalles réguliers afin de réfléchir aux prochaines innovations à développer au sein de l’entreprise.

C’est donc autour de cette table qu’est née l’idée d’adapter le concept du miroir connecté aux besoins de Suricats Consulting.

La réflexion ayant mené à ce projet est double : comment permettre à l’entreprise, dont les échanges entre les membres du collectif sont si cruciaux, de dépasser l’éloignement géographique et de communiquer plus efficacement ? Mais également, comment réunir ce même collectif autour d’un projet innovant qui mettrait à profit des compétences variées et permettrait à tous de progresser ?

Si vous voulez savoir si les réponses ont été trouvées, suivez-moi de l’autre côté du miroir (connecté), dans l’intimité des travaux du Lab chez Suricats Consulting, véritable catalyseur d’évolution pour le collectif.

 

Le miroir connecté, qu’est-ce que c’est ?

Petit point définition sur les objets connectés pour commencer : ce sont tout simplement des objets en réseaux, que ce soit en interne avec d’autres objets (via bluetooth notamment) ou bien directement avec internet. La tendance des objets connectés va crescendo, boostée par les avancées de la domotique et des « maisons connectées ». Volets, portes, frigos, voitures ou enceintes : tous ont eu droit à leur variante connectée, et ce n’est pas près de s’arrêter.

Pas étonnant donc que ce concept se soit vu adapté au miroir, un objet banal du quotidien qui possède néanmoins sa singularité : en reflétant notre image et donc en nous renvoyant à nous-même, il devient une véritable porte sur notre réalité.

Vouloir « augmenter » cette réalité – car c’est bien de cela que l’on parle, d’une forme de réalité augmentée dans laquelle il est possible de modifier ou rajouter des éléments – peut être source de débats, bien sûr. Mais surtout, cette innovation peut être synonyme d’applications révolutionnaires pour la vie de tous les jours et pour le monde du travail.

Exemples de miroirs connectés

Le miroir connecté tel qu’il a été conçu par Suricats répond en premier lieu à des problématiques immédiates de l’entreprise : pouvoir accéder aux canaux de discussions des membres du collectif, pouvoir réserver des salles, prendre des photos, proposer de nouvelles fonctionnalités.

Il se compose d’un cadre infrarouge pour capter les interactions entre les doigts de l’utilisateur et l’interface, ainsi que d’un miroir sans tain. Derrière : un écran connecté à un micro-ordinateur Raspberry destiné à afficher les informations et à programmer les applications. En dehors de l’infrarouge, le miroir utilise plusieurs capteurs dont : un détecteur de mouvement, une sonde ultrason qui calcule les distances, un détecteur de température et d’humidité ainsi qu’un senseur pour la détection des sons.

Même si elles sont pratiques, la plupart de ces fonctions ne reflètent pas le réel potentiel du miroir connecté. Une nouvelle fonctionnalité en revanche, toujours en gestation, pourrait mettre le doigt sur ce qui pourrait vraiment révolutionner la manière dont notre collectif travaille : la communication instantanée.

Suricats Consulting c’est un bureau à Paris et un second à Toulouse. Et forcément, pas toujours facile de garder une communication et un flux d’information optimal en toutes circonstances. Des latences se font parfois sentir malgré les nombreux outils digitaux déployés par l’entreprise. La seule chose qu’il manquerait à tous ces cerveaux en ébullition, afin qu’ils puissent se mettre pleinement en réseau malgré la distance (un peu à la manière d’une flotte d’objets connectés) serait un moyen efficace et naturel de communiquer. Vous me suivez ?

Petite mise en situation : vous allez prendre un café dans le coin détente de votre entreprise. Un collègue vous salue, là, juste derrière la fenêtre, depuis l’autre bout de la pièce. Vous le rejoignez, vous vous attablez face à face, votre café à la main, pour parler du projet que vous co-construisez en ce moment. Ça arrive tous les jours. Sauf qu’ici, cette fenêtre est en réalité un miroir connecté et que votre collègue se trouve à mille kilomètres de là !

Discussion entre deux chefs de projet

Le cerveau humain a une tendance naturelle à rationaliser ce que les yeux voient. Si une conversation à distance se passe dans de bonnes conditions, on peut vite oublier que l’on est en train de parler à une image relayée par un écran d’ordinateur. Pour le cerveau, on parle physiquement avec son interlocuteur, et le « rideau digital » qui nous sépare de notre interlocuteur finit par s’effacer. En revanche, si les conditions sont mauvaises, que ce soit en termes de fluidité ou de qualité d’image et de son, on est constamment projeté en dehors de la conversation, et incapable de saisir pleinement l’échange d’informations auquel nous assistons.

C’est là que le miroir connecté entre en jeu : s’il est suffisamment performant en termes de synchronisation et de qualité, voir et parler à quelqu’un à travers cet objet (dont on est si habitué qu’il reflète une image exacte de la réalité) nous fera le même effet qu’une conversation physique, évitant ainsi tous les écueils d’une visioconférence classique !

Projet Vilnius

Avez-vous déjà entendu parler du « Portail de Vilnius » ? Cette œuvre d’art bluffante composée de deux écrans photo-réalistes érigés dans les villes de Vilnius en Lituanie et de Lublin en Pologne et diffusant en temps réel tout ce qui se trouve devant leur double ?

Eh bien c’est là un exemple parfait de ce que pourrait construire Suricats Consulting : un « portail » entre ses bureaux de Paris et de Toulouse, permettant de regrouper virtuellement les personnes dans un seul et même lieu.

Qu’est-ce que cela permettrait concrètement ? Tout d’abord, des réunions et rencontres professionnelles facilitées, une meilleure circulation des informations au sein de l’entreprise, une manière toujours cohérente de collaborer, moins d’allers-retours entre Paris et Toulouse (en accord avec notre politique de réduction de notre empreinte carbone) mais aussi, et surtout, un renforcement des liens qui unissent le collectif, à travers des moments de partage informels et spontanés. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le premier miroir connecté à sortir du Lab ait trouvé sa place dans la cuisine de nos bureaux de Paris !

Le miroir connecté Suricats

L’autre côté du miroir : Le Lab comme pont pluridisciplinaire entre les membres du collectif

L’un des problèmes majeurs dans beaucoup d’entreprises traditionnelles, quand on en vient à aborder les questions d’innovations mais aussi de dynamisme et de créativité, est le trop grand cloisonnement qu’il peut exister entre les départements et, plus largement, les individus qui y travaillent.

Pas toujours facile de réunir un designer, un développeur, un chef de projet et un ingénieur sur un projet commun… c’est pourtant un excellent moyen de faire émerger des points de vue, des approches et à fortiori des idées, auxquelles chacun, individuellement, n’aurait pas pensé. Et c’est précisément ce qu’il s’est passé lors la création du miroir connecté chez Suricats ! Car le Lab permet la réunion d’une grande variété d’experts, décidés à développer ensemble des objets permettant d’une part, une montée en compétence de tous, et d’autre part d’offrir à l’ensemble du collectif des applications inédites.

Ces rencontres pluridisciplinaires sont le moteur d’une dynamique interne extrêmement forte au sein de Suricats Consulting. Les membres actifs du Lab sont bien conscients qu’il n’est pas toujours un lieu de grandes découvertes, mais qu’il est toujours un véritable catalyseur d’idées.

Le Lab d’innovation de Suricats offre à ses membres un théâtre favorable à l’expérimentation libre des nouvelles technologies, mais aussi à la fusion et au rapprochement des compétences au sein du collectif. Et toujours, il permet à ses adeptes de monter en compétence, sans la pression et le périmètre imposé par nos missions clients.

Le reste du collectif n’est cependant pas exclu ! Un projet au sein du Lab est propice à l’implication de tous, qui peuvent être source de suggestions, d’idées et de visions nouvelles. Lors de la création du miroir connecté, l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise a ainsi pu choisir les fonctionnalités à privilégier et découvrir en détails le fonctionnement et le processus de fabrication de l’objet. Chose qui a permis de renforcer d’autant plus l’aspect pluridisciplinaire du Lab !

L’intérêt de ce laboratoire d’idées et des projets qu’il permet de concrétiser, à l’instar du miroir connecté, n’est pas simplement visible à l’intérieur de l’entreprise, il est aussi une vitrine du savoir-faire de Suricats Consulting. Il témoigne en effet de la compétence technique du collectif à mener à bien des projets innovants à partir de zéro (des projets qui accusent des contraintes ne pouvant être contournées que par le travail conjoint d’une équipe pluridisciplinaire bien rodée). Il témoigne aussi d’un dynamisme et d’une créativité digne d’une start-up… mais avec la carrure et l’expérience d’une entreprise bien établie.

Le Lab, de par sa nature, comporte cependant une limite : n’étant pas une structure au sens stricte du terme, il ne peut fonctionner que s’il est alimenté, nourri de nouvelles idées et investi par des curieux qui ont soif d’expérimentations. Et les portes sont évidemment grandes ouvertes pour accueillir ces curieux si débrouillards et leur donner l’opportunité de construire le prochain miroir connecté autour de la table du Lab, un fer à souder dans une main et un tas de nouvelles idées dans l’autre.

Envie d’en savoir plus sur le Lab d’innovation digitale et ses missions ? C’est par ici !

Une question ?
vous répond
(n'hésitez pas)
Nous contacter

Une question, un projet ? C’est ici !

Logo Suricats Consulting
Écrire à
Il reste des places à notre formation inter-entreprises au Design Thinking du jeudi 31 mars 2022.